Le marché de l'emploi véto en 2021

J'aurais aimé commencer l'année 2022 par de bonnes nouvelles sur la conjoncture du marché de l'emploi vétérinaires (praticiens) 😬.Malheureusement, ce ne sera pas la cas (ce qui ne m'empêche pas de vous souhaiter une belle année 2022, riche en réussites professionnelles, en agrandissements d'équipes et aussi bien sûr en accomplissements personnels). Comme vous le constatez déjà, le marché de l'emploi ne se porte pas mieux. Vétojob étant un fabuleux observatoire sur cette question, je vous livre ici nos observations sur Q4 et plus largement sur l'année qui vient de s'achever.

Lire nos articles précédents sur le sujet :

➡️ Marché de l'emploi véto, que se passe-t-il ?

➡️ Update marché de l'emploi vétérinaire (3ème trimestre 2021)


Écart entre l'offre et la demande

Marche%CC%81%20emploi%20ve%CC%81to%202021

Ce graphe est tiré de nos statistiques internes.

  • Postes à pourvoir : nombre total de postes de praticiens disponibles au cours du mois.
  • Nouveaux postes : nombre de postes de praticiens qui ont été ouverts à candidatures au cours du mois.
  • Vétos en recherche active : nombre de vétérinaires praticiens en recherche active au cours du mois.

Ce graphe est certes critiquable car il a fallu poser quelques hypothèses et extrapoler certaines données manquantes. Cependant, c'est la tendance globale sur l'année qui est intéressante. Le calcul tient compte des annonces publiées sur Vétojob et sur les sites concurrents, des candidats en recherche active dans notre CV-thèque et dans notre Rempla-thèque, des candidats en recherche proactive qui se contentent de répondre aux annonces (pas de CV) ainsi que des recrutements qui s'effectuent sur candidatures spontanées et par bouche à oreilles.

On observe ici aisément la saisonnalité du marché de l'emploi vétérinaire.

  • Le début d'année est plus calme avec une reprise importante au printemps (mars), qui se poursuit sur avril et mai. Mars apparaît comme le mois le plus propice au recrutement en 2021. Cette période printanière correspond à une période propice aux remises en question et donc aux démissions. La fin du printemps/début de l'été correspond également au moment où les étudiants sortants préparent leur arrivée sur le marché de l'emploi en cherchant du travail 💪.
  • La période estivale signe une baisse des postes à pourvoir. D'abord parce que certains recruteurs ont trouvé leur bonheur parmi les jeunes vétérinaires sortants et ensuite en raison des congés d'été. On observe qu'en juin, les étudiants sortants, qui ont anticipé leurs sortie d'école, commencent déjà à se faire recruter et sont de moins en moins disponibles. À noter également une baisse des nouveaux postes sur le mois de juin, probablement parce que les recruteurs renoncent à poster leurs annonces juste avant les départs en vacances. Il s'agit pourtant là de la dernière limite avant que la conjoncture deviennent franchement défavorable puisqu'en août, le nombre de nouveaux postes à pourvoir passe au-dessus du nombre de candidats disponibles.
  • À la rentrée de septembre, les cliniques relancent les recrutements pour espérer trouver dans le courant de l'automne, surtout en rurale (avec la prophylaxie et le début des vêlages). Malheureusement, à ce moment là, une majorité de candidats ont déjà trouvé un job et ne sont plus disponibles.
  • La fin de l'année est la période la plus difficile, avec des différentiels très importants entre l'offre et la demande. On observe également une stabilisation des candidats disponibles.
  • Décembre, signe une nette diminution des postes à pourvoir en raison des fêtes de fin d'année et congés associés.

En conclusion, la période allant de janvier à avril (mars en tête) est la plus favorable pour recruter. La tendance se poursuit en mai notamment grâce aux sorties d'école. À l'inverse, le deuxième semestre se révèle particulièrement difficile pour les recruteurs, novembre étant le mois le plus difficile.

Même si ce chiffre est à prendre avec beaucoup de précaution, il semblerait que l'écart moyen entre l'offre et la demande sur 2021 avoisinait les 44%.😮

Offres d'emploi

Sur 2021, nous observons une hausse de 47,6% du nombre d'annonces par rapport à 2020 (année du Covid qui a connu un creux important entre mars et mai, lors du premier confinement). Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis le lancement du site (en juin 2014). Notons qu'environ 80% de nos annonces concernaient des postes vétérinaires.

CV-thèque

Nous finissons l'année avec une baisse de 19% des CV de notre CV-thèque. Il semblerait que certains candidats décident de retirer leur CV de la CV-thèque tant ils sont contactés massivement dès lors qu'ils mettent leur CV en ligne, y compris sur des zones de recherche qu'ils n'ont pas mis dans leur profil. Cela conduit certains d'entre eux à retirer leur CV (ou même à ne pas le mettre), alors même qu'ils sont encore en recherche, parce qu'il n'arrivent plus à répondre aux multiples demandes. Ils préfèrent alors consulter les annonces et avoir totalement la main sur leur recherche d'emploi.

VétoRempla

VétoRempla nous pose toujours un cas de conscience ... Sur le dernier trimestre, nous observons une hausse de 28,9% des recruteurs en recherche d'un remplaçant contre une baisse de 46,5% de remplaçants disponibles sur la même période en 2020. L'efficacité du service est largement compromise par l'inadéquation entre l'offre et la demande de remplaçants, même si nous avons encore des retours positifs sur des remplaçants trouvés. Sur cette question des remplaçants, certains confrères nous signalent même qu'ils ne prennent plus la peine de mettre des annonces pour les remplacements de congés maternité mais préparent plutôt leur équipe à encaisser les quatre mois sous-staffés 😮.

Il est en tout cas clair pour nous que des ajustements techniques et économiques majeurs sont à prévoir sur la rempla-thèque de notre nouveau site qui sortira d'ici quelques mois. Et si, avant cela, nous jugeons que le service devient complètement inefficace, nous n'hésiterons pas à prendre les mesures qui s'imposent, pour préserver la confiance de nos utilisateurs.

Consultation des annonces et conversion

👉 Pour ce qui est des statistiques de visibilité des annonces sur 2021, elles ont été lues en moyenne 752 fois sur la durée de publication de trois mois. C'est 12% de moins qu'en 2020. A noter tout de même qu'il s'agit d'une moyenne car on observe de grandes disparités d’une annonce à l'autre, avec un maximum à 4792 lectures et un minimum à 197 (ce minimum est à prendre avec prudence car certaines annonces sont mal classées - en raison de champs mal remplis par le rédacteur - ce qui impacte très négativement leur visibilité).

👉 Par ailleurs, le taux de conversion moyen (nombre de postulants/nombre de lectures de l’annonce) est en baisse de 2% par rapport à l'année dernière.


Le bilan est compliqué, on ne va pas se le cacher... Malgré tout, nous vous souhaitons, pour cette année 2022 qui commence, de trouver les meilleurs collaborateurs et/ou salariés pour compléter vos équipes 💪. Nous vous accompagnerons au mieux pour cela, notamment avec la sortie de notre nouveau site qui, grâce à tous vos retours constructifs, permettra de faciliter encore la mise en relation entre vous et les candidats.

Marine Slove,
Vétérinaire et responsable de Vétojob

Pour en savoir plus, la Rédaction vous conseille :

➡️ Marché de l'emploi véto, que se passe-t-il ?

➡️ Update marché de l'emploi vétérinaire (3ème trimestre 2021)

Source :

Statistiques internes www.vetojob.fr

Tags

vétérinaire RH marché emploi associé

Article précédent Article suivant