Congé paternité : 28 jours

Il fait partie des grands changements 2021 pour les futurs parents. J'ai nommé : le congé paternité ("congé pat" pour les intimes). Un décret paru au Journal officiel ce 12 mai annonce que dès le 1er juillet 2021, sa durée passera de 14 à 28 jours . Les "verre à moitié plein" y verront une belle avancée en matière d'égalité professionnelle homme-femme ; les "verre à moitié vide", qui avaient espéré un allongement plus conséquent, à l'image des pays scandinaves champions en la matière, estimeront la mesure insuffisante. Mais quoi qu'il en soit, il s'agit là d'un premier pas 👣 vers une plus grande égalité professionnelle. Les petits ruisseaux font les grandes rivières 🤔, non ?


Les principales modalités sont les suivantes :

  • Le texte précise que sur ces 28 jours de congé paternité, 7 jours seront obligatoires immédiatement à la naissance de l'enfant. Ces 7 jours correspondent en réalité aux 3 jours de congé de naissance (jours ouvrables), suivis donc de 4 jours de congé paternité (calculés en jours calendaires). En fait, en calculant autrement, le congé paternité passe de 11 à 25 jours, en plus des trois jours de congé de naissance.
  • Le reste du congé, soit 21 jours, pourra être pris de manière fractionnée "en deux périodes d'une durée minimale de cinq jours chacune". Le parent aura désormais jusqu'au sixième mois du bébé pour poser son congé paternité, alors que jusqu'à présent, il devait débuter dans un délai de 4 mois suivant la naissance de l'enfant.
  • Cet allongement s'applique aussi pour les bébés nés avant juillet mais dont le terme de grossesse était prévu après (Bref, si la date de conception est antérieure au 1er octobre, l'affaire est conclue 🤓 !).

Cette avancée, qui est à l'image des aspirations sociétales en termes de parentalité et qui interroge la place des pères dans la vie familiale (et plus largement dans la société), mettra, je l'espère, un peu de baume au 💙 à celles et ceux d'entre vous qui en cette période tourmentée attendent un heureux évènement 👼.

Restera tout de même à en changer le nom car pour qui l'a déjà vécu, les "congés" maternité et paternité n'ont rien (mais alors rien) de ... congés (mais 🤫, ne déflorons pas cette découverte auprès des primo-parents😅😉).

Marine Slove,
Vétérinaire et responsable de Vétojob

Tags

salarié vétérinaire ASV congé paternité Droit du travail RH

Article précédent Article suivant